Vers un renforcement des relations commerciales et économiques entre Haïti et Panama!

0
1364

C'est dans un contexte de crise aigüe avec la République dominicaine, à un moment où Haïti fait face à des défis cruciaux sur les plans social, commercial et économique que la Chambre de commerce haitianopanaméenne et intercaribéenne (CCHPIC) décuple ses efforts et ses stratégies pour contribuer au renforcement des relations commerciales et économiques entre Haïti et Panama.

Ce contexte difficile tel que considéré, a motivé une énième mission de la CCHPIC autour des perspectives de développement du secteur des Micros, Petites et Moyennes Entreprises en Haïti au vu des relations commerciales haïtiano-Panaméennes réorientées pour une meilleure valorisation du potentiel et du renforcement du marché local, incluant aussi la revitalisation de l'économie haïtienne et la réduction du départ massif de la jeunesse haïtienne vers d'autres pays.

Ainsi, du 14 au 21 novembre dernier, cinq membres du Conseil d'Administration de la CCHPIC, la présidente Yanick Mézile Lhérisson, le vice-président Jonas Vincent, le directeur exécutif Frantz Neptune, le responsable aux Affaires internationales Joseph Lambert et la déléguée Margaret Pierre, accompagnés de plusieurs personnalités  du secteur privé haïtien des affaires, ont effectué un important voyage au Panama pour y rencontrer Giovanni Ferrari, le président de la zone franche de Colón, la première ville commerciale du Panama ainsi que d'importants chefs d'entreprises et de fournisseurs potentiels.

Les discussions ont tenu compte des différentes opportunités au profit des commerçants et entrepreneurs haïtiens dont l'implantation de la CCHPIC au Panama, la facilitation des transactions bancaires, l'approvisionnement des biens et services, l'obtention de visas de longue durée, la possibilité pour les entrepreneurs haïtiens de participer aux différents évènements économiques au Panama en vue du développement des capacités d'innovation dans le domaine commercial.

La présidente de cette Chambre de commerce haïtieno-panaméenne et intercaribéenne, Yanick Mézile Lhérisson a surtout mis l'accent sur une plus grande ouverture des relations commerciales entre les deux républiques et l'invitation pour Haïti, à travers ses artisans et ses producteurs, de participer à la foire mondiale qui se tiendra au Panama en 2024 où les produits artistiques et agricoles haïtiens pourront être mis en valeur.

Yanick Mézile Lhérisson déplore cependant le fait que le ministère du Commerce et de l’Industrie ignore le travail et les efforts chaque jour renouvelés de la CCHPIC qui est pourtant l’un de ses principaux partenaires. Elle invite les responsables du ministère à prendre en compte l’apport de cette institution dans l’expansion de la production locale sur les autres marchés et à l’accompagner en vue de rendre plus efficace ce travail.   

Il faut rappeler que c'est en juillet 2022 après dix ans de suspension que les relations commerciales entre Haïti et Panama avaient repris grâce à une série de rencontres régulièrement menées par la présidente de la CCHPIC, madame Lhérisson. Selon elle, il y a urgence pour que le commerce haïtien s'ouvre au monde entier, offrant ainsi beaucoup d'opportunités aux entrepreneurs et commerçants du pays.

Elle qui a toujours soutenu et défendu la cause des petites marchandes du secteur informel, qui a également permis la régularisation de ce secteur, se donne désormais la mission de porter la production locale vers d'autres cieux plus cléments que ceux de la République dominicaine où le commerce haïtien connait d'énormes difficultés. Il reste à souhaiter que l'État haïtien emboite le pas.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES