La carrière internationale d'Eden Hazard avec la Belgique en 10 matches

0
333

Eden Hazard a annoncé mercredi qu'il ne jouera plus pour la Belgique, une semaine après l'élimination des Diables Rouges dès le premier tour de la Coupe du monde. Retour sur sa carrière internationale en 10 matches marquants.

Belgique - Kazakhstan : 4-1 (qualifs Euro, 7 octobre 2011)
Après avoir fait ses débuts internationaux en novembre 2008, en amical contre le Luxembourg (1-1), à 17 ans et 317 jours, Eden Hazard doit attendre près de trois ans pour inscrire le premier de ses 33 buts en sélection. Après un une-deux avec Mertens, il se présente seul face à Loginovskiy, le gardien kazakh, qu'il efface d'un crochet avant de conclure (2-0, 43e). Le Belgique maintient avec ce succès l'espoir d'une qualification pour l'Euro 2012, mais il s'envolera quatre jours plus tard avec une défaite en Allemagne (1-3).

 

Belgique - Macédoine : 1-0 (qualifs du Mondial, 26 mars 2013)
Quatre jours après avoir marqué en Macédoine (0-2), Hazard récidive face au même adversaire, d'une frappe croisée du gauche après une feinte, pour débloquer une rencontre fermée (62e). Trois minutes plus tôt, il avait d'ailleurs trouvé l'équerre d'une frappe monstrueuse. Cette victoire s'avérera cruciale dans la course à la qualification pour le Mondial 2014, entérinée en Croatie en octobre (2-1), et pour mettre fin à 12 ans sans participation à une phase finale.

Belgique - Algérie : 2-1 (premier tour du Mondial, 17 juin 2014)
Hazard ne brille pas nécessairement pour sa première apparition en Coupe du monde. Mais c'est lui qui décale Mertens, qui nettoie la lucarne de M'Bolhi pour renverser l'Algérie à 10 minutes du coup de sifflet final. Pas aussi influent qu'espéré dans ce Mondial, Hazard laissera une impression mitigée au Brésil, que son équipe quittera après une défaite cruelle contre l'Argentine, au bout de la prolongation en quarts de finale (0-1 a.p.).

France - Belgique : 3-4 (amical, 7 juin 2015)
Supporter de l'équipe de France quand il était enfant, Hazard porte face aux Bleus le brassard de capitaine pour la première fois de sa carrière internationale (il en prendra possession pour de bon quelques mois plus tard avec le déclassement de Vincent Kompany). Il participe activement au récital de son équipe, qui mène 4-1 jusqu'à la 89e minute. Au-delà de son penalty transformé, Hazard règne sur le match, à l'image d'un centre en coup du foulard tout proche de se transformer en passe décisive.

Hongrie - Belgique : 0-4 (8e de finale de l'Euro, 26 juin 2016)
Annoncée parmi les candidats crédibles à la victoire finale, la Belgique déroule dans le sillage d'un grand Eden Hazard. Ce dernier éteint en deux minutes la menace hongroise, avec une passe décisive pour Michy Batshuayi sur le but du 2-0 (78e) et un numéro de soliste conclu d'un tir enroulé dans le petit filet opposé (80e). Son meilleur match jusqu'alors avec la sélection ? « Oui, c'est clair », avait répondu Hazard dans les couloirs du Stadium de Toulouse.

Belgique - Tunisie : 5-2 (premier tour du Mondial, 23 juin 2018)
La Belgique marque les esprits au premier tour de la Coupe du monde 2018 et Hazard y contribue par sa prestation contre la Tunisie. Son doublé, avec une deuxième réalisation délicieuse sur le plan technique, assomme les Aigles de Carthage et sa complicité avec ses partenaires offensifs, Lukaku (aussi auteur d'un doublé) et Mertens, fait merveille.

Brésil - Belgique : 1-2 (quart de finale du Mondial, 6 juillet 2018)
Le chef-d'oeuvre d'Hazard et de sa génération. 16 ans après l'échec de la bande à Wilmots, désormais sélectionneur, face au Brésil de Ronaldo en 8es de finale (0-2), les Diables Rouges réussissent un exploit monumental. Hazard ne marque pas, ne délivre pas de passe décisive, mais c'est bien lui le patron. 10 dribbles réussis sur autant de tentés, personne n'a fait aussi bien en Coupe du monde depuis qu'Opta analyse la compétition (1966). Ce soir-là, la Belgique n'avait qu'à suivre le guide.

France - Belgique : 1-0 (demi-finale du Mondial, 10 juillet 2018)
Hazard poursuit son tournoi de haut niveau, sans que cela ne suffise cette fois. Il met pourtant Benjamin Pavard au supplice en première période. Mais quand il ne rate pas le cadre (16e), il bute sur la tête de Varane (19e). Mieux contenu après la pause, notamment par Pogba, il ne trouvera jamais la faille dans la muraille bleue. Hazard finira néanmoins le Mondial sur une note positive, avec une nouvelle prestation de qualité pour aller chercher la troisième place aux dépens de l'Angleterre (2-0, un but).

Russie - Belgique : 1-4 (qualifs Euro, 19 novembre 2019)
Le dernier récital d'Hazard en sélection. Il délivre une passe décisive pour son frère Thorgan, avec qui il aura disputé 23 matches chez les Diables Rouges, avant de claquer un ultime doublé. Hazard, auteur de 20 buts en 51 matches de qualification, Mondial et Euro confondus, aide son équipe à réaliser un deuxième carton plein consécutif dans des éliminatoires. Le symbole d'un groupe qui a souvent brillé entre les grands tournois, puis échoué lors des phases finales.

Croatie - Belgique : 0-0 (premier tour du Mondial, 1er décembre 2022)
Triste épilogue pour la carrière internationale d'Hazard, entré à la 87e minute d'un match qui scelle l'élimination de son équipe dès le premier tour, ce qui n'était plus arrivé à la Belgique depuis l'Euro 2000. Joueur ayant été le plus souvent capitaine pour son pays (59), Hazard quitte la sélection en quatrième homme le plus capé (126) et deuxième meilleur buteur (33) de l'histoire. 14 ans quasi jour pour jour après ses débuts, ces chiffres disent beaucoup de l'empreinte laissée.

 

fr.sports.yahoo.com

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES