Comprendre l’affaire de l’équipe du Cavaly

Après plusieurs semaines de tractations, l’équipe du Cavaly de Léogâne n’a pas pu faire le voyage aux États-Unis pour jouer les deux matchs du huitième de finale contre New England Révolution.

Cavaly est éliminé de la Concacaf des clubs champions, sans jouer. Face au refus de l’Ambassade américaine  d’accorder des visas à ses joueurs et quelques dirigeants, l’équipe de la cité Anacaona a désisté et n’a pas pu se déplacer aux États-Unis pour jouer les deux matchs contre New England Révolution. Un fait qui n'est pas sans conséquence, puisque la CONCACAF a sanctionné lourdement le Cavaly. Retour sur une affaire qui risque de laisser des traces dans le football haïtien.

Une qualification acquise haut la main

Le 25 mai 2021, le Cavaly remporte le championnat des clubs caribéens de la CONCACAF baptisé Flow Caribbean Club Championship contre le club surinamien Inter Maengotapoe 3 buts à 0 en République dominicaine.

Pendant cette compétition le club de Leogane a fait un parcours sans faute. Cinq victoires en autant de matchs pour le Cavaly avec 15 buts marqués pour un seul encaissé. Leur portier, Emmanuel Felix, a terminé meilleur gardien du tournoi avec 4 clean-sheets en 5 matchs. En attaque Gamael Dorvil a été au rendez-vous. Le joueur de 21 ans a empoché les 3 distinctions honorifiques individuelles comme le meilleur joueur du tournoi, le meilleur buteur ainsi que le meilleur jeune joueur. Le but de Monuma Constant a été élu plus beau but du tournoi.

En gagnant ce titre, le Cavaly a validé son billet pour le Concacaf des clubs champions. Bien avant le Cheval rouge, seulement trois équipes y avaient participé, le Valencia FC de Léogâne en 2013, le Don Bosco FC de Pétion-Ville en 2016 et l’Arcahaie FC en 2021.

Tirage, préparation et transfert

Le 15 décembre 2021 à Miami s'est déroulé le tirage au sort des huitièmes de finale de la ligue des Champions de la CONCACAF. Le Cavaly de Léogâne a hérité de la franchise de Boston, l'équipe de New England Révolution.

Fort de son titre en champion en CFU Championship, le Cavaly de Léogâne s'apprêtait à affronter le Club de New England Révolution à Massachusetts. En marge de ce match, le club de Léogâne a lancé sa préparation en novembre 2021.                                                      

En prélude au championnat, le club de la cité d’Anacaona a enregistré plusieurs soucis.

L’insécurité comme obstacle

Juin 2021. Une guerre éclate entre plusieurs groupes de gang entre dans l'entrée Sud de Port-au-Prince. Depuis, le pays est coupé en deux. Une bonne partie du département de l'Ouest et le Grand Sud.

De cette guerre, le football en Haïti n'est pas épargné. Mis à l’arrêt dans premier moment par une circulaire du ministère des Sports à cause de la montée des cas liés au Covid-19 le championnat national n’est toujours pas repris.  Dans ce cas, le Cavaly ne pourrait recevoir son match qu’en dehors d’Haïti.

Suite au tirage du 15 décembre 2021, L’équipe du Cavaly aurait dû recevoir le match aller et se serait déplacée aux États-Unis pour le match retour. Mais face à l’insécurité grandissante dans le pays, les deux matchs étaient programmés pour jouer aux États-Unis dans le Machachusset. Le 22 décembre 2021, le Cavaly adresse une lettre à la Concacaf, le Cavaly pour l’informer que l’équipe jouerait son match à domicile aux États-Unis. Une décision qui a été approuvée par la Concacaf.

 

Des multiples démarches sans succès

Face aux refus de l'Ambassade américaine, l'équipe du Cavaly a sollicité l'aide des plusieurs institutions : La Fédération haïtienne de Football, le ministère des Sports, la Concacaf... Sans succès. Le Consulat n'a pas bronché. Et dans cette situation, le Cheval rouge a annoncé son retrait de la compétition dans une note publié le 15 février 2022.

Dans conférence organisée le 22 février 2022, le sénateur Patrice Dumont a fait savoir que  l’Ambassade américaine a écrit le Cavaly par email pour annoncer qu’il n’y pas de réservation disponible. Pour l’élu du département de l’Ouest, c’est peut-être une erreur de la part de la Concacaf de laisser seulement la responsabilité des démarches de demandes des visas aux clubs participants. En effet, l’article 4.1.4 de la Concacaf stipule que chaque club participant est, pendant la durée de la Compétition, est « tenu, le cas échéant, de solliciter des visas en respectant les échéances fixées par les missions diplomatiques qui seront visitées ».

Plus loin, le sénateur Dumont pense que tous les clubs et particulièrement le Cavaly doivent parler avec la Fédération haïtienne de Football. Et que la Fédération haïtienne « doit répondre à des gros problèmes à l’égard des clubs, l’État et institutions dont elle est membre », avance-t-il

 

Des sanctions     

Cavaly n'a pas seulement été éliminé du Concacaf des clubs champions. Pire, le club léogânais a été lourdement sanctionné par la Concacaf. Dans une note rendue publique le 28 février 2022 le comité de discipline de la Concacaf estime que « le Cavaly AS aurait dû plus proactif dans le processus de l’obtention de visa ».  Le Comité considère que le Cheval rouge n’a pas respecté le règlement de la compétition en ne demandant pas de visas pour se rendre aux USA en temps voulu.

Suite à la l’analyse des faits, « le Comité établit que Cavaly AS (Haïti) a enfreint les articles 4.1.4, 4.4 et 7.2 du règlement. Par conséquent, conformément aux articles 21 et 7.3.2 du règlement, le Comité a décidé d’imposer une amende de 30 000 USD pour retrait une semaine avant le premier match de la Ligue des Champions de la CONCACAF ».

« Par ailleurs, conformément aux articles 21 et 7, 5, 1 du règlement, le Comité a décidé que le Cavaly AS (Haïti) doit rembourser à la CONCACAF l’indemnité de voyage de 140 000 USD versée pour les deux matches prévus au Gillette Stadium en février 2022 », a clairement dit la note.

En plus des sanctions monétaires, le Cavaly sera disqualifié de toute participation aux deux prochaines éditions de toute compétition de club de la CONCACAF. Selon la note du Comité, cette sanction survient conformément aux articles 21, 7, 5, 3 et 75,4 du règlement. 

Suite à ces sanctions, Le Cavaly de son côté a publié une note en faisant appel à la solidarité de la famille du football pour l’aider payer cette lourde amende avant l’échéance du 3 mai 2022.

Des recours ?

Dans la note du 28 février, le Comité de discipline a rappelé que « conformément à l’article 7,8 du règlement, les modalités de cette décision ne sont pas susceptibles de recours ».

Pour le sénateur Dumont, le Cavaly ne l’entend pas de cette oreille. Puisque le club le club de Léogâne a déjà engagé un avocat américain pour faire recours devant le Tribunal arbitral du sport en vue d'assouplir les sanctions.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Joint par téléphone, Nathan Laguerre, avocat spécialisé en droit du sport, avance que le droit de recours existe et la clause dans la note du Concacaf n’est pas suffisante pour enlever au Cavaly de Léogâne d’exercer le droit de recours. « C’est à l’équipe du Cavaly d’apprécier bien suffisamment le dossier. Et à partir de là, l’équipe du Léogâne peut avoir une chance de réduire les sanctions qui sont évidemment très sévères ».

 

Kervens Merisema

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES